ESCLATEC ET ROLSER ONT CONCLU UN ACCORD.

 

 

Esclatec et Rolser ont conclu un accord visant à fabriquer conjointement un nouveau modèle de chariot de course motorisé.

Les deux parties ont conçu et fabriqué ensemble ce produit qui sera lancé sur le marché en octobre sous l'appellation ROLSER by ESCLATEC.

Le vendredi 24 juillet dernier a été conclu l'accord entre Esclatec, le centre d'emploi spécial de l'association Esclat, et l'entreprise Rolser S.A. afin de développer un nouveau modèle de chariot de course motorisé qu'ils fabriqueront conjointement et qui sera présenté à l'automne sur un marché de Barcelone.

La présentation du nouveau projet et la signature de l'accord, qui fut très émouvante, a été réalisée par Miquel Calçada, et a bénéficié de la participation de Joan Dausà. Elle a eu lieu à l'auditorium de Barcelona Activa.

Ce produit, qui améliore les modèles déjà existants et qui sera mis en vente à l'automne prochain sous l'appellation ROLSER by ESCLATEC, est destiné à faciliter la mobilité et la qualité de vie des personnes. Les techniciens des deux entreprises ont travaillé conjointement au design du prototype qui a été présenté par Xavier Caballero, directeur d'Esclatec et par Javier Gilabert, ingénieur de Rolser

Fruit de la recherche de son service de Recherche, Développement et innovation (RDi), Esclatec dispose actuellement d'un modèle de chariot de course motorisé, MERCAR®, protégé par un brevet européen. Le prototype qui a été présenté par Esclatec et Rolser reprend l'expérience du chariot d'Esclatec et différentes modifications et adaptations d'autres modèles fabriqués par Rolser.

En plus d'offrir un produit utile et innovant pour améliorer la mobilité des personnes, l'objectif principal de ce projet est de créer un emploi stable de qualité pour les personnes handicapées aux difficultés particulières..

Ce projet de design, de fabrication et de commercialisation du chariot de course à moteur est le fruit de l'engagement, des valeurs partagées et des synergies de travail entre les deux entreprises, du fait de l'affinité existante et de la sensibilisation qu'elles partagent envers les personnes handicapées.

À cet égard, lors de la présentation, Joan Bertran, président d'Esclat, et Joan Server, président de Rolser, ont conclu un accord de collaboration qui définit le soutien mutuel pour l'activité que les deux entreprises réalisent.

La vice-présidente de la Generalitat de Catalogne, Neus Munté, a mis un point final à la présentation, au cours de laquelle est également intervenu le commissaire de l'Économie coopérative, sociale et solidaire de la mairie de Barcelone, Jordi Via.

/esclatec/esclatec/esclatec/esclatec/esclatec

 

 

 

 

 IVACE

 

Nouveau projet d'innovation chez Rolser.

 

 

ROLSER a lancé un nouveau projet au cours des années 2014-2015 afin d'innover le processus actuel de fabrication des chariots de course de l'entreprise, qui prétend optimiser sa capacité concurrentielle et permettre de réaliser des économies concernant les coûts de production.

Ce projet a été soutenu et financé par des fonds européens via le programme de l'IVACE relatif aux instruments financiers pour l'innovation entrepreneuriale.

Ce nouveau projet avait pour objet l'implantation d'un système de gestion de la production, fondé sur le modèle du lean manufacturing par l'utilisation d'outils qui améliorent les processus de production.

/ivace/ivace/ivace

 

 

 

ROLSER POURSUIT SA LUTTE CONTRE LA CONTREFAÇON.

 

 
 
Lors d’une opération menée jeudi dernier par la police judiciaire de Fuenlabrada(Madrid) suite à la plainte préalablement soumise, ROLSER a obtenu l’entrée et la fouille de différents entrepôts. Plus de 5000 chariots de course qui présentaient des caractéristiques protégées par ses droits de brevet ont ainsi été saisis.
 
Via le bureau juridique DEMARKS, spécialisé dans les brevets et les marques, à qui ROLSER a confié son conseil ainsi que la gestion et la défense de ses brevets, sont menées avec succès de nombreuses actions concernant la contrefaçon de ses produits.
 
ROLSER mène régulièrement ces actions contre des importateurs, des distributeurs et des négociants de ses produits contrefaits, car elle est particulièrement soucieuse de la défense de ses droits et de l’intérêt de ses clients. Or, bien qu’elle propose toujours des solutions amiables et les épuise, elle poursuivra cette démarche en ce sens car malheureusementelle est parfois inévitable pour toutes les grandes marques.
 
.
 

/pirateria2015/pirateria2015/pirateria2015/pirateria2015/pirateria2015/pirateria2015